Sylvie Hugues : Comment durer en photographie ?

Sylvie Hugues a été rédactrice en chef du magazine Réponses Photo pendant 23 ans. Depuis quelques années, elle multiplie les activités en lien avec la photographie : experte dans les lectures de portfolios à la MEP, directrice artistique pour le Festival du Regard à Cergy-Pontoise, animation de stages et masterclass aux Rencontres d’Arles. 

Elle écrit aussi pour la presse et continue sont travail de photographe. Elle se définit comme « photographe du réel » avec une pratique en argentique pour sa démarche personnelle. 

Dans ce nouvel épisode du podcast, vous allez apprendre :

  • Comment se positionner sur le marché de l’art (14 »00)
  • Comment réaliser un livre photo (13 »28)
  • L’importance d’avoir une culture photographique (16 »30)
  • Si le métier de photographe existe encore (23’’40)

Vous pouvez aussi écouter cet épisode sur Apple Podcast ou sur Soundcloud

Comment se positionner sur le marché de l’art ? 

Lorsqu’on évoque le marché de l’art, Sylvie Hugues pointe le nombre de galeries qui ne sont pas si nombreuses et qui sont très sollicitées. « Pour réussir dans ce domaine-là il faut avoir une politique de raréfaction de la photographie ». Ainsi, les procédés anciens reviennent au goût du jour : ça donne une unicité à la photographie ». Et c’est précisément ce que recherche le marché de l’art selon la photographe. 

Pour entrer en galerie, Sylvie conseille de biens connaître le lieu et contacter les directeurs de galerie en dehors des lieux où il expose. Il faut aussi savoir ce qui se fait dans ce domaine en s’intéressant aux événements de photographie contemporaine, comme Paris Photo par exemple. Elle recommande de se poser dès le début du projet la question de l’encadrement, du format, de la numérotation du tirage. Tous ces éléments vont permettre d’affiner encore plus le projet initial et d’être préparé pour défendre son travail devant un galeriste. 

Paris Photo est une foire internationale organisée chaque année sous la verrière du grand palais. Près de 200 exposants sont réunis pour trois jours d’exposition, offrant aux collectionneurs et amateurs d’art un large panel de ce qui se fait en matière de photographie contemporaine. Depuis 1997, la foire soutient la création photographique en promouvant le travail des artistes, des galeries et des éditeurs. 

En évoquant le marché de l’art, Sylvie rappelle qu’il s’agit avant tout d’un marché, au sens où le galeriste est un marchand. Dès lors, il faut interroger sa pratique et regarder ce qui se fait, tout en étant sincère dans sa démarche. 

Comment éditer un livre ?

La sincérité revient lorsque nous l’interrogeons sur la réalisation de livre photo. « Ce n’est pas parce qu’on a fait une série qu’on va faire un livre.  Il faut y mettre un peu plus de soi ». Le livre doit accompagner le lecteur dans une réelle expérience. Le photographe se doit de faire des recherches poussées. La réalisation d’un livre est un projet long qui demande du temps. 

Que ce soit pour des travaux personnels ou pour des reportages pour la presse, la démarche reste la même. « Il faut être curieux, tenace, se démener, avoir des idées originales. Le découragement fait partie du métier ». 

Faire un livre, c’est réaliser un editing conséquent. Aujourd’hui, on a tendance à multiplier les prises de vue. Il faut réussir à se défaire des photos que l’on aime pour des différentes raisons. « C’est ce qu’on appelle l’image mentale, parce qu’on a vécu la scène, on a transpiré, que c’était difficile.  Mais il faut réfléchir en termes de série, de narration ». 

L’importance d’avoir une culture photographique

Sylvie nous parle de son parcours : « je viens du cinéma. Quand j’étais petite, je voulais devenir Depardon, mais le Depardon du cinéma, celui qui pose la caméra et qui donne la parole aux gens et qui n’intervient pas ». Après une fac de cinéma et des études de lettres, elle travaille pour une société de production audiovisuelle. Puis elle tombe sur une annonce dans Libé. Un nouveau magazine cherchait un rédacteur photo. Elle arrive à la rédaction de Réponses Photo en 1992 et en devient rédactrice en chef 4 ans plus tard. 

« Ce que je trouvais intéressant dans un magazine c’est qu’on hiérarchisait l’information, quand tu vas chercher l’information sur internet, tout est un peu au même niveau. C’est pour ça qu’on insistait beaucoup sur la partie culturelle de la photographie dans le magazine ».

@Sylvie Hugues

Photographe, est-ce encore un vrai métier ? 

Sur le métier de photographe, Sylvie est plutôt fataliste. « C’est de moins en moins un métier. Beaucoup de photographes ont d’autres activités que la photo (ils animent des stages, donnent des cours, etc). Des photographes qui ne vivent que de leur photo, il y en a de moins en moins ».

Néanmoins, Sylvie pense qu’un jeune photographe a de réelle chance de percer  dans le métier « au regard de la course au jeunisme qu’on vit ». Certains concours photos et résidences sont réservés aux photographes âgés de moins de 35 ans. Les réseaux sont tellement présents maintenant qu’il est plus facile d’être visibles rapidement.

L’ancienne rédactrice en chef du magazine Réponses photo revient sur son expérience et témoigne de l’évolution de la photographie : « on s’est aperçu que les amateurs étaient bons parce qu’ils faisaient vraiment de la photo une passion, ils investissaient beaucoup d’argent là-dedans, ils étaient parfois presque mieux équipés que les professionnels ». Avec l’avènement  du numérique, la prise de vue a été facilitée.

D’après Sylvie, les photographes professionnels avaient une expertise avant, qui s’est déplacée aujourd’hui sur les outils de post-traitement. « Mais globalement il y a moins de frontière entre le pro et l’amateur ».

Enfin, elle voit en Internet, le véritable ennemi du photographe. « La concurrence c’est le numérique et internet ; C’est une opportunité d’un côté mais ça a tué beaucoup de photographes dont c’était le métier ». 

Sylvie Hugues voit dans la pratique en argentique une réelle opportunité de se réinventer. Elle conseille aux photographes de continuer à développer 3 qualités essentielles pour durer dans le métier : « être original, sincère et curieux »

Toutes les informations utiles de l’épisode

Sylvie Hugues

Le Festival du Regard

Les photographes cités dans l’épisode

Harry Gruyaert
Peter Lindbergh
Raymond Depardon

Méthodologie pour auto-éditer son livre photo

Découvrez toutes les étapes pour réussir à auto-éditer votre propre livre photos. Vous trouverez dans cet atelier des conseils et toutes les erreurs à éviter pour réaliser et vendre votre ouvrage.

Ecrit par Fred Marie
Photoreporter professionnel, auteur du livre et du blog "Photographe Stratège"